GetLink (anciennement Eurotunnel)
optimise plusieurs postes de coûts

Patrick Etienne, Directeur Sécurité, Développement Durable et Business Services d’Eurotunnel, a accompagné une démarche d’optimisation sur les achats corporate lancée il y a plus de deux ans.

Le groupe Eurotunnel, rebaptisé fin 2017, Getlink pour marquer son entrée dans une “nouvelle ère d’infrastructures de mobilité” compte aujourd’hui 3 filiales : Eurotunnel, pour le transport de véhicules et de passagers, Europorte pour transport ferroviaire et ElecLink, société en devenir, chargée de la construction d’un lien électrique de 1000 mégawatts dont la mise en service opérationnelle est prévue en 2020.

En 2017, les navettes d’Eurotunnel ont transporté 2,6 millions de véhicules de tourisme et 1,64 million de camions. De son côté, Eurostar a transporté en 2017, plus de 10,3 millions de passagers.

C’est lors d’un échange entre le président et le directeur général délégué du groupe et Alain Konrad, directeur associé de Cosma Experts, que sont nées l’idée et l’opportunité de voir s’il était profitable de se pencher sur l’ensemble des achats corporate.  Ces achats concernent l’informatique, l’intérim France – Angleterre, la bureautique, les équipements de protection individuels, les activités de nettoyage, les dépenses associées au télécom, l’assurance pour Europorte, en somme tout ce qui relève des services généraux, et en dehors de ce qui est lié au matériel roulant, aux équipements de l’infrastructure, et à l’électricité.

La mission a démarré par la mobilisation d’une équipe d’experts, qui a tout d’abord réalisé un diagnostic, puis proposé une projection des optimisations à mettre en place, avec toutes les  améliorations possibles, et enfin a mis en place les solutions retenues pour générer des économies.

Après une phase d’adaptation entre les experts de Cosma et les collaborateurs de Getlink qui étaient impliqués, l’osmose s’est faite rapidement entre les équipes et les référents de COSMA ont trouvé le rythme et la méthode appropriés pour travailler efficacement avec les représentants de Getlink.

Selon Patrick Etienne :

Pour certaines catégories auditées les résultats ont dépassé les attentes. En général, les résultats étaient dans la fourchette fixée au lancement.

C’est une démarche itérative, un processus bien rodé qui établit des jalons et l’évaluation de la performance se fait soit en valeur absolue soit en pourcentage attendu. Dans tous les cas, il y a un évitement de coût et l’opportunité de changer certaines méthodes de travail voire de découvrir de nouveaux fournisseurs. »

Cette mission pour Getlink a démarré en 2016 et le travail sur les différents projets a pris 18 mois. Aujourd’hui l’intervention se poursuit pour vérifier et assurer le suivi des économies annoncées.

Le travail sur les télécoms a réellement attiré l’attention de l’entreprise et c’est une analyse des contrats avec toute la technicité nécessaire qui a permis de générer des économies substantielles.

Dans un souci d’amélioration continue, envisager de lancer régulièrement ce type de mission est  vertueux tout en acceptant la nécessité de mobiliser un nombre élevé de collaborateurs pour obtenir une adhésion maximale. La recherche permanente de nouvelles idées est essentielle et une exposition à des expériences différentes vécues par les experts est enrichissante.